Un peu de mécanique ! – Partie 2

Je me suis attaqué à la dépose du radiateur, enfin des radiateurs car le radiateur d’eau et l’intercooler du turbo sont fixé ensemble sur un seul support.

Le radiateur avait bien pourri, il est donc parti en réparation.
Pour le support des radiateurs un bon nettoyage, un traitement de la corrosion de l’alu, et je le remonterai en inversant le sens (ainsi la partie corrodé ne sera plus a l’endroit sensible.)


Réparation des soutes et aménagement

Un an après, à deux jours près, les soutes était réparés et je posais les nouveaux panneaux de plancher. Ce fut une vrai joie et surtout un vrai soulagement de voir ce cap franchi !

J’ai isolé les parois qui sépare chaque compartiment des soutes pour isoler principalement la soute de la batterie et celle de l’eau. la batterie devant rester dans une plage de température pour avoir un bon fonctionnement et l’eau pour éviter le gèle (même si un système supplémentaire sera ajouter, vous verrez;) )


La corrosion… fait son retour…

Malgré tous mes effort lors de la première session de traitement de la rouille il semblerait que je n’ai pas fais suffisamment d’épaisseur a certains endroit pour empêcher la rouille de sortir de nouveau. La faute aux méthodes de décapage utilisés (décapage mécanique qui laisse de fortes irrégularité si ce n’est pas poncé pour adoucir après) et aussi au manque d’épaisseur de peinture passée derrière et au choix de cette dernière. lL’extrait sec étant faible dans celle passée la première fois, elle ne comblait pas les irrégularité créées lors du décapage. La nouvel peinture a donc comblé ce defaut, j’ai repris toutes les zones corrodés, avec de nouveau 2 couches de convertisseur (pas conseillé car finalement cela rend la couche d’accroche de la peinture très cassante et annule l’effet souple de la peinture glycéro, idéale dans le cadre d’un chassis de bus qui travail car elle reste souple, encaisse mieux les impacts de gravillon sans cassé en croute).

J’ai même du ressortir le réservoir posé précédemment car il y avait de la corrosion juste au dessus…

Ensuite nouvelle couche de peinture et passage d’un blaxon bi-compasant anti rayure, car il reste assez souple. Par contre attention le prix…

Suivant les endroits et leurs expositions aux gravillons, j’ai soit passé au pistolet à apprêt pour faire une couche fine qui rajoutera une protection étanche à l’eau, par exemple entre les plaque avant montage (lieu ou la saleté a tendance à ce déposer) en plus de la colle PU et les zones où il y aura des projections au pistolet a blaxon, la ça en dépose beaucoup plus !