Pose du ballon et chaufferie

La chaufferie a été réalisée dans la grande soute non débouchante, la plus proche de l’essieu arrière afin de mettre le poids le plus possible sur cette essieu (qui a une capacité plus importante que celui de devant) et aussi car non debouchante, les rangements n’auraient pas été optimal.

J’ai utilisé un ballon d’eau chaude sanitaire d’une chaudière de récupération, le corps et l’échangeur sont en inox (échangeur au bain-marie). Le ballon a été posé en premier, fixé avec des sangles 6 tonnes à des pontets que j’ai réalisé et soudé au châssis, et qui le maintiennent plaqué dans l’angle avant droit (maintien en latérale et longitudinal optimal)

Dans la chaufferie on retrouve le système de bouclage pour le solaire thermique qui est relié par un échangeur au ballon au travers du circuit du Webasto (la chaudière), le système de circulation du plancher chauffant et les départs d’eau chaude et froide sanitaire.

Afin de récupérer la chaleur produite par le moteur lors des déplacements, j’ai installé un système de vanne trois voix tout-ou-rien pour shunter le Webasto et connecter le moteur avec le ballon tampon.

Un peu de mécanique ! – Partie 5

Après quelques déboires avec le réparateur de radiateur (il l’avait mal refait, trop épais…) j’ai enfin pu reprendre le remontage.

Bien sur, le carénage du ventilateur a eu le droit à une petite séance « dérouillage et peinture », nécessaire !!

L’intercooler aussi a eu le droit à un nettoyage du faisceau avec un produit spécifique, puis traitement de la corrosion et peinture. Point positif, pas d’huile dans l’intercooler, signe que le turbo n’a pas de fuite d’huile interne !!

J’avais aussi déposé la boite à air, celle-ci était bien corrodé. De plus, la conduite entre le filtre à sable et la boite à air (conduit en alu) était percé de partout !!

Les parties corrodées de la soute ont aussi été traitées et réparées.

Un peu de mécanique ! – Partie 4

Un démontage intégral et un bon nettoyage n’étaient pas de trop. Ainsi avec cet entretien, les risques d’incendies sont réduits. (bien-sûr, un détecteur incendie viendra assurer une sécurité supplémentaire ainsi qu’un extincteur, peut être automatique)

Le Webasto avait été déposé dès le début du chantier et remisé en attendant son tour.

AVANT ->

APRÈS ->

Le voici reposé à son emplacement.

Pose de la clim

Pour la pose de la clim, les tuyaux avaient déjà été passé lors de la fabrication de la cloison cuisine/douche.
J’ai réalisé des supports en tôle d’acier zingué de 1,5mm d’épaisseur et me suis fixé aux points les plus « forts » de l’habillage.(point d’encrage de l’habillage au châssis)

Une petite erreur de ma part fut de faire passer le tuyaux de drain trop haut pour pouvoir le connecter directement a la clim.
J’ai donc du alourdir la facture en achetant une pompe de relevage spécial clim.

L’unité extérieur, dans l’ancienne soute du condenseur de la clim d’origine.
La soute a été réparé, puis peinte pour accueillir la nouvelle clim.
J’ai aussi fabriqué un plaque d’obturation pour les trajets afin d’éviter que la soute ne ce remplisse de poussière et autres saletés.

Pose antenne wifi

Pose d’une antenne wifi longue portée sur un mat télescopique