Gainage plafond, pose du pare vapeur et plaquage

J’ai trouvé sur le net de la gaine plate pour plafond, 22×10. Du coup j’ai pu la posé en creusant légèrement certaines plaques de Polyurethane.

Au début, j’ai pensé mettre les gaines sous le pare vapeur. Il c’est révélé que ce n’était pas une bonne idée et qu’il était plus facile et judicieux de les poser par dessous, afin de réduire les zones de faiblesses dans le pare vapeur.Après la pose de ce dernier j’ai donc remis les gaines, puis j’ai posé le contreplaqué Ctbx de 5mm pour faire la couche finale du plafond.


Pose des panneaux solaire photovoltaïques

Pour cette étape j’ai bien galéré pour trouver les matériaux et la technique pour les fixer correctement au toit.

Et oui avec un toit bombé (15cm de galbe !) pas facile de trouver un système de fixation adapté et solide. J’ai donc opté pour des cornières en alu de 10mm d’épaisseurs repris dans les tubes en acier du toit par des vis auto-perceuse de 6.3mm (1.7tonne en traction par vis !) plus de la colle entre la ferrure et la fibre du toi.Il a été difficile de trouver de la cornière dans les dimensions qu’il me fallait ( 13x 13 ) à des prix raisonnable. Pour info j’ai eu un devis de 956€ ttc pour 6 ml alors que je n’avait besoin que de 3ml… La folie ! J’ai donc, sur conseil avisé, fait le tour des ferrailleurs du secteur et j’ai trouvé mon bonheur ! Un jolie tube carré de 20 x 20 x 10mm d’épaisseur, de longueur 1m40 au prix de… 9€ !!!! J’ai donc pu découper mes ferrures, fabriquer celles pour les panneaux AV et AR qui dépassent des tubes acier du toit et fixer le tout !

Ensuite, après plusieurs heures de transpiration et d’agacement, les panneaux étaient enfin fixés, j’aurai quand même mis 3 jours pour les panneaux ! Le dernier sera poser après la pose du panneau thermique.